• Editorial

Editorial

17.01.2019

2018: les 100 ans de l’APF Bienne et environs

Chers membres et propriétaires fonciers,

L’année jubilaire de l’APF Bienne et environs touche bientôt à sa fin. La promotion «Les membres parrainent de nouveaux membres» se poursuit jusqu’au 31 décembre 2018. Si vous recommandez un nouveau membre d’ici là, nous vous inviterons à partir en croisière au printemps 2019 avec le nouveau bateau de la BSG, le «MS Engelberg».

Avec l’organisation de l’Assemblée générale le 15 mai 2018 au Palais des Congrès de Bienne, celle de l’Assemblée des délégués du canton de Berne agrémentée de la visite guidée de la Tissot Arena ainsi que celle de la matinée cinématographique pour toute la famille au cinéma Apollo le 2 septembre 2018, cette année de jubilé s’est déroulée sous le signe du succès.

L’année prochaine, les impositions élevées et les coûts constamment en hausse pour les propriétaires fonciers resteront le cheval de bataille de l’Association des propriétaires fonciers.

Depuis des décennies, l’Association des propriétaires fonciers met tout en oeuvre afin de faire supprimer l’injustifiée taxe de la valeur locative imposée aux propriétaires de logements. Ce sujet avance actuellement à grands pas dans les commissions du Parlement fédéral.

Le 10 février 2019, les citoyens du canton de Berne devront se prononcer sur la modification de la loi cantonale sur l’énergie, contre laquelle l’APF du canton de Berne a lancé avec succès un référendum. Nous vous invitons dès aujourd’hui à assister à notre podium de discussion qui aura lieu le 15 janvier 2019 au Palais des Congrès de Biel/Bienne.

L’Administration des impôts du canton de Berne vous exposera le lundi 9 septembre les tenants et les aboutissants de l’augmentation de la valeur officielle et de la révision annoncée et relative à la nouvelle évaluation de tous les biens immobiliers du canton de Berne.

Nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année ainsi que le meilleur pour 2019, en espérant également que l’an nouveau nous gratifiera de l’abolition de la valeur locative et d’une valeur officielle de nos biens qui ne prendra pas l’ascenseur.